REPORTAGES

LA MAUVAISE RÉPUTATION #1
photographies et texte par Patrice Terraz


Cela va faire 10 ans que mon frère Alain est prof de sport au lycée Alfred Sauvy, un lycée professionnel du bâtiment, isolé à 25 km de Perpignan, souffrant d’une bien mauvaise réputation. Chaque année il me raconte un peu son univers. « Un tiers des élèves se retrouvent là contre leur gré. Certains font maçonnerie car ils n'ont pas réussi à rentrer en carrosserie automobile, le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ne sont pas très motivés. Une grande partie de ces élèves décroche avant la fin de l'année. Des fois je prends une classe, je les emmène marcher en forêt et dormir en refuge, du coup on se connait mieux et on se respecte. »

L'an dernier à Sauvy, sur 500 élèves, 90 sont partis. Alors, j'ai décidé d'aller voir. Que fait-on pour lutter contre le décrochage scolaire ? Comment colmater cette fuite qui laisse échapper les élèves du système, bien que pour beaucoup d’entre eux une solution alternative ait été trouvée? C'était simple, d'un côté une partie des élèves allergiques au système scolaire, qui atterrissent là par défaut, en face, une équipe enseignante qui s'accroche tant bien que mal contre le décrochage. Je suis arrivé et j'ai été bouleversé. Effectivement j'ai trouvé des profs qui en bavent mais qui n'ont pas baissé les bras, motivés pour motiver les jeunes et leur redonner confiance. Certains emmènent leurs élèves au théâtre, d’autres faire de la boxe, de la musique, de l'aviron, du ski, des échasses ou randonner sous les étoiles. À l'encontre des clichés, il y a en face tout et son contraire. Des jeunes attachants perdus motivés affectueux bagarreurs incontrôlables amoureux bienveillants, toujours prêts pour faire une connerie, drôle ou à pleurer…mais soyons honnêtes, j'ai beaucoup plus ri que pleuré.
 
image
À force de s’être entendu dire qu’ils ne valaient rien, beaucoup de jeunes ont perdu toute estime de soi. La fierté de leur corps vient combler ce vide. Tout est prétexte à exhiber ses muscles. En début d’année, Jordan tente de s’imposer sous le regard d’Eric.
image
Kevin et Thomas, en classe de seconde TISEC (technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques).
image
Avtar est aussi en seconde TISEC. Il a quitté l’Inde à l’âge de 13 ans. Il n’a pas de famille en France. Il est interne et vit dans un foyer.
image
Jean Michel Francès, prof de menuiserie avec Grégory, élève de 1ere Bois.
image
Problème de communication entre Dorian, élève en 1ere Bois, et son prof de menuiserie.
image
Corentin et Raphaël, lors d’une sortie aviron organisée par l’association sportive du lycée (UNSS).
image
Aimie, lors d’une sortie aviron organisée par l’association sportive du lycée (UNSS).
image
Peu de filles dans les filières du bâtiment. Pour équilibrer un peu les effectifs, le lycée a ouvert une section Agencement Espace Architectural (AEA) dont Lalie fait partie.
image
Julien ne tient pas en place pendant le cours d’arts plastiques. Avec son ami James, ils sont sans arrêt en train de repousser les limites de leur prouesses, quelque soit le contexte.
image
Elian s’éclate au fond de la classe pendant le cours d’arts plastiques. Il fait partie de ceux qui ne finiront pas l’année au lycée.
image
James pendant le cours d’arts plastique.
image
Jordan déborde d’énergie. Le surveillant de l’internat a organisé une séance de boxe.
image
À l’initiative de leur prof de sport, la classe de 1ere CAP maçon a été emmenée faire une randonnée et dormir en refuge. Sortir de l’environnement scolaire permet d’établir une relation beaucoup plus décontractée.
image
La classe de 1ere CAP maçon en randonnée. De gauche à droite, Tom, Nicolas, Eric, Jordan et Enzo
image
Nicolas et Tom font un morpion dans la brouette pendant le cours de maçonnerie.
image
En deux minutes tout peut partir en vrille. Jean-Marc Chaminade, prof de maçonnerie tente d’arrêter une bagarre entre les deux Jordan de la classe.
image
Difficile de les motiver pour faire autre chose que du foot, dit Alain Terraz le prof de sport. Aujourd’hui il a réussi à faire courir Eric et quelques autres élèves de maçonnerie.
image
Faire des sauts périlleux est la seule autre activité sportive qui plait en dehors du foot. Thomas s’en donne à coeur joie mais fera partie des élèves exclus dès le premier trimestre.
image
Chaque jour c’est le même rituel, après la cantine un groupe d’élèves se rend au gymnase pour enchaîner des saltos.
image
Ivan Pommet (à gauche) est artiste en résidence au lycée. Le mercredi après midi, Il anime des ateliers théâtre avec les quelques internes volontaires.
image
Aymerick, lors de l’un de ces ateliers.
image
Raphaël teste tout ce que l’on peut faire avec des échasses lors des ateliers théâtre du mercredi après midi.
image
Thomas, Noëline et Avtar lors d’une sortie au théâtre de l’Archipel à Perpignan organisée pour les internes.
image
Les trois même, le même soir dans un autre endroit du théâtre…


 
tous droits réservés © Patrice Terraz / LA FRANCE VUE D'ICI