ACTUALITÉS
DEUX PHOTOGRAPHES REJOIGNENT LA FRANCE VUE D'ICI31.05.2016

La commission de sélection a retenu 2 photographes, les derniers à rejoindre le projet LA FRANCE VUE D'ICI. Il s'agit de Mathieu Farcy et de Loic Bonnaure, qui documenteront la France en vacances.


Mathieu Farcy photographie les touristes aux abords des belvédères, pour "montrer les aménagements qui orientent les paysages afin de tenir la promesse d’un «beau» panorama, et à saisir les attitudes des touristes lorsqu’ils dominent la vue, lorsqu’ils se situent ainsi dans le monde" (voir l'article sur Mediapart ici).

Loic Bonnaure traversera les campings en France, de la Côte Atlantique à la Méditerrannée, en passant par les Pyrénées.

Le projet entre dans la dernière ligne droite, l'été va être une saison riche pour LA FRANCE VUE D'ICI, alors... Restez connectés !

COLLECTE TERMINÉE, MERCI ! 17.05.2016
© Loïc Bonnaure / ImageSingulières

Les photographes et l’équipe de LA FRANCE VUE D’ICI remercient chaleureusement les 246 kissbankers qui ont à nouveau supporté le projet dans cette nouvelle étape. Grâce à vous, nous pouvons continuer à soutenir les photographes.
Le projet entre dans sa dernière ligne droite, de nombreux reportages sont à venir sur le site, restez connectés !

L’exposition en gare de Sète est encore visible jusqu’au 22 mai, rendez-nous visite à ImageSingulières !

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS12.05.2016

© Yohanne Lamoulère / La France VUE D'ICI

58 % ! PLUS QUE 5 JOURS POUR RÉCOLTER LES 20 000 EUROS !

Il manque encore 8 000 euros pour atteindre notre objectif. L'argent récolté sera intégralement reversé aux photographes.

N'oubliez pas ! L'association qui gère le projet est habilité en tant qu'organisme d'intérêt général, ce qui veut dire que vous pourrez déduire jusqu'à 66% de vos dons annuels, retenus dans une limite de 20% de votre revenu net imposable.

JE PARTICIPE AU FINANCEMENT

Nouvelles contreparties !

Pour vous convaincre, 2 nouvelles contreparties vous sont proposées :

Pour 60 euros, vous pouvez maintenant recevoir:
Le T-shirt de Patrice Terraz
+ 3 mois d'abonnement à Mediapart + 12 cartes postales LA FRANCE VUE D'ICI
+ Un fond d'écran du projet LA FRANCE VUE D'ICI
+ Votre nom sur le site de LA FRANCE VUE D'ICI.


© Patrice Terraz / La France VUE D'ICI


Pour 150 euros, vous pouvez recevoir :
Le livre en avant-première du projet LA FRANCE VUE D'ICI édité aux Éditions de La Martinière (prés de 400 pages)
+ 1 carnet de notes LA FRANCE VUE D'ICI
+ 1 film via la plateforme UniversCiné
+ 6 mois d'abonnement à Mediapart
+ 12 cartes postales LA FRANCE VUE D'ICI
+ Un fond d'écran du projet LA FRANCE VUE D'ICI
+ Votre nom sur le site de LA FRANCE VUE D'ICI.

RAPHAËL HELLE SUIVI PAR FRANCE 3 À L'USINE DE LA PEUGE08.04.2016


Raphaël Helle a photographié les ouvriers de Peugeot Sochaux

Les journalistes Emmanuel Rivallain et Denis Colle ont rencontré Raphaël Helle pour France 3 Franche-Comté.
Raphaël revient sur ses photos et ses rencontres au sein de l'usine PSA de Sochaux.

Merci à France 3 pour ce beau reportage sur le travail du photographe !
DERNIERE CAMPAGNE POUR LA FRANCE VUE D'ICI 18.03.2016



Bonjour,
Grâce à vous, nous avons déjà pu réaliser quelque 40 reportages photo en France. Nous lançons aujourd’hui notre troisième et dernière campagne sur KissKissBankBank pour soutenir LA FRANCE VUE D'ICI. Notre objectif est de 20 000 euros.

Vous le savez, le projet s’achève en 2017, année de campagne présidentielle, et d’ors et déjà, les éditions de la Martinière ont décidé d’éditer un livre restituant ce formidable travail des photographes.

Cette dernière collecte nous servira notamment à intégrer les derniers reporters nécessaires au portrait photographique du pays.
En vous remerciant encore de votre soutien. La collecte ? C'est par ici
NOUVEL APPEL À CANDIDATURE29.02.2016
LA FRANCE VUE D’ICI rassemble aujourd’hui 24 photographes. Ce dernier appel à candidatures sera l’occasion de compléter le panorama photographique que notre projet propose.

Pour ce quatrième appel à candidatures, nous privilégierons donc les sujets documentant :

- La France en vacances : tourisme, travail saisonnier, destinations populaires, stations balnéaires…

- Le grand Paris : habitats, populations, travail, transports…

Les candidatures sont ouvertes dès maintenant et jusqu'au 1er avril minuit. Pour se porter candidat, il suffit de remplir le formulaire en ligne ici, de présenter en quelques mots votre sujet et d'envoyer 10-15 photos par wetransfer à l'adresse candidature@lafrancevuedici.fr.

Le jury de sélection se réunira mi-avril. La production des photographes qui rejoindront La France VUE D'ICI sera soutenue à hauteur de 2500 euros maximum. TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE

SEPT NOUVEAUX PHOTOGRAPHES POUR LA FRANCE VUE D'ICI21.12.2015
Sept nouveaux regards et sept nouvelles thématiques pour ce portrait documentaire de la France que dressent le rendez-vous photographique de Sète, ImageSingulières, et Mediapart. On retrouvera donc bientôt sur le site : l'aventure de jeunes entrepreneurs en banlieue, la mobilisation en soutien aux migrants, le travail intermittent et saisonnier en Ardèche, l'attachement à l'Aquitaine...

La commission de sélection des photographes de La France VUE D'ICI s'est réunie vendredi 11 décembre à Mediapart. Sur les quelque 200 candidatures envoyées, il nous a fallu faire un choix drastique pour n'en sélectionner que sept ainsi que nos budgets nous le permettent. Le temps de contacter tout le monde, voici dont ces nouveaux venus et leur projet.

Jeunes entrepreneurs © Hervé Lequeux / La France VUE D'ICI

Le photographe Hervé Lequeux et le journaliste Sébastien Deslandes iront « des quartiers nord d'Amiens aux quartiers nord de Marseille, en passant par les banlieues parisiennes (93, 92, 78) et lyonnaises (Vaulx-En-Velin, Vénissieux) » à la rencontre d'une « jeunesse française qui, faisant le constat de leurs difficultés à accéder à leurs revendications économiques et sociales, de leurs attentes déçues d'une solution provenant du politique » décide de créer leur entreprise. Entreprise de désamiantage, de restauration rapide, agence immobilière… certaines même soutenues par le Medef, tissent des réseaux économiques où « la débrouille et le sens de l'initiative font loi ». ( voir le site d'Hervé Lequeux)

Le photographe Bertrand Gaudillère et la journaliste et réalisatrice Catherine Monnet traverseront la France de Menton à Calais, en passant par Lyon et le nord de Paris à la rencontre des anonymes qui tendent la main aux réfugiés débarqués sur les côtés de l'Europe. Ici une aide juridique ou administrative, là un soutien à la traduction, des soins, de l'hébergement, des repas… on découvrira ceux qui ne détournent pas le regard devant une des plus graves crises humanitaires et politique du début du XXIe siècle. (voir des photos de Bertrand Gaudillère)

Anne Rearick s'installera dans un village du Pays-Basque où une cinquantaine de réfugiés de Syrie, d'Irak et d'Érythrée sont herbégés dans un centre de vacances. Leur installation, leurs déplacements, leur insertion sont les thèmes qu'elle se propose de documenter. Dans un second temps, elle partira dans les zones rurales de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Salies (dans le Béarn) pour rencontrer ceux qui y travaillent et vivent. (voir le site d'Anne Rearick)

Paul Arnaud se rendra pour sa part à Mayotte, dernier département français, voir comment « la plupart des métropolitains et la classe moyenne mahoraise sont parqués dans des zones protégées appelée "mzungus land" (le pays des blancs) ». (voir le site de Paul Arnaud)

Alexandra Pouzet poursuivra sa Carte du tendre, « enquête artistique sur le rapport affectif des habitants à leur(s) territoire(s) » d'origine, d'adoption ou de projection. Cette enquête, commencée dans le Poitou-Charentes sera prolongée pour la France VUE D'ICI à toute la région Aquitaine. Avec beaucoup de poésie, ses portraits dans l'espace (accompagnés de témoignages) révèle le rapport sensible que chacun entretient avec le lieu où il vit. (voir quelques exemples de La Carte du tendre)

Extrait de "La carte du tendre" © Alexandra Pouzet / La France VUE D'ICI

Florence Levillain s'arrêtera dans les bains publics de la capitale dont l'utilité ne faiblit pas en temps de crise économique et du logement. On y croise aujourd'hui des étudiants, des retraités pauvres et aussi, bien sûr, des sans domicile ou des migrants. Certains bains douches sont inscrits au patrimoine parisien, mais loin d'avoir leur histoire derrière eux, ils sont encore indispensables au bien-être de beaucoup d'entre nous. (voir des photos de Florence Levillain)

Enfin, Alexa Brunet entamera son travail plus tard à la fin du printemps 2016 puisqu'elle souhaite approcher l'économie touristique et le brassage sociologique de l'Ardèche à travers l'emploi saisonnier. (Voir son site)

Tous ces photographes rejoindront dans les prochains jours La France VUE D'ICI et travailleront aux côtés des 17 autres déjà sélectionnés. Pour les aider dans leur projet, leurs recherches, leur suggérer des idées ou des pistes, vous pourrez les contacter via leur page sur le site. Car La France VUE D'ICI est aussi, comme Mediapart, un projet participatif qui s'enrichit d'un dialogue avec ses lecteurs.

A noter aussi qu'une ultime sélection aura lieu début 2016 pour documenter plus spécialement l'Ile-de-France et la saison estivale. Enfin, encore merci à vous tous qui, grâce à vos dons lors de nos campagnes de financement collaboratif, ont permis et permettent encore à ce projet de dessiner le visage de la France d'aujourd'hui.

NOUVEL APPEL À CANDIDATURE16.10.2015
La France VUE D’ICI rassemble aujourd’hui 17 photographes. Le visage du pays commence à se dessiner et nous apercevons maintenant nos manques, nos vides.

Pour ce troisième appel à candidatures, nous privilégierons donc les sujets documentant
- Le travail :
dans le secteur tertiaire (les 3/4 des salariés aujourd’hui sont employés dans les services, les commerces, les administrations, les assurances)
dans son environnement (objets connectés, bureau, openspace, coworking, en ville, en périphérie, en campagne).
ses acteurs : employés, cadres, dirigeants, syndicalistes, tous les échelons, tous les engagements, toutes les histoires nous intéressent.
- Les transports et les flux de population
- Les habitudes de consommation (supermarché, centre commercial…)
- Les nouvelles formes d'habitat
- La venue des migrants

Nous retiendrons des sujets documentant des régions que nous n'avons pas encore parcourues :

- Aquitaine
- Rhône-Alpes
- Corse
- Ile-de-France
- Centre Val-de-Loire
- Dom-Tom (sauf la Réunion, déjà sélectionnée dans un précédent appel)
Enfin, les riches nous manquent.

Les candidatures sont ouvertes dès maintenant et jusqu'au 1er décembre. Pour se porter candidat, il suffit de remplir le formulaire en ligne ici, de présenter en quelques mots votre sujet et d'envoyer 15-20 photos sur le site La France VUE D'ICI.

Le jury de sélection se réunira mi-décembre. La production des photographes qui rejoindront La France VUE D'ICI sera soutenue à hauteur de 2500 euros maximum. TÉLÉCHARGER LE FORMULAIRE

PLUS QU'UNE SEMAINE D'EXPOSITION AU THÉÂTRE DE L'AGORA D'EVRY 09.10.2015
© Catherine Odinot / Le Républicain de l'Essonne

Plus que quelques jours pour voir l'exposition au Théâtre de l'Agora d'Évry. Venez (re)découvrir les travaux des photographes !

INFOS PRATIQUES :
Théâtre de l’Agora, scène nationale d’Évry et de l’Essonne
Place de l’Agora - BP46 – 91002 Évry cedex
Accueil du mardi au vendredi de 13h à 19h et le samedi de 13h à 18h.
www.theatreagora.com

[ VOIR ACTUALITÉS PRÉCÉDENTES ]













Toutes les photographies présentées sur le site sont disponibles sur demande auprès des photographes via leurs pages personnelles.

VOIR TOUS LES PHOTOGRAPHES


TROUVEZ NOUS SUR INSTAGRAM