textes & photographies par

Nadège Abadie
 
LE CHOIX À BÉRENGÈRE
textes & photographies parNadège Abadie

Le choix à Bérengère c’est aussi celui d’Antoine, de Jessica, de Mélodie, d’Arnaud... Bergers, éleveurs de vaches laitières, céréaliers.

Je pars dans différentes régions de France à la rencontre de ces jeunes qui s’apprêtent à s’engager, documentant leur quotidien et témoignant de leur parcours.

Ces jeunes qui, aujourd’hui, choisissent de devenir militaires, prêtres, paysans. Chaque année plus de 10 000 jeunes deviennent soldats, 6 000 s’installent en tant qu’agriculteurs, plus d’une centaine se destinent à rejoindre le séminaire pour devenir prêtres.
Pourquoi font - ils ces choix de vie aujourd’hui ? Que racontent - ils de notre société, de ses aspirations, de ses carences ? Ces vocations sont - elles le prolongement d’une tradition familiale ou la conséquence d’une volonté de rupture ? Ces routes ne sont pas les seules mais pour eux, ce sont les bonnes.


LOCALISATION

 

LOCALISATION

BÉRENGÈRE #718.11.2015


Le Plan Sec, Aussois, 2320 mètres d’altitude.

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
BÉRENGÈRE #610.11.2015

Cet été, ils ont du faire face à plus de trente attaques de loups : ils ont perdu une soixantaine de brebis. « C’est angoissant quand on les entend hurler la nuit. »
Aussois, Rhône-Alpes.




Aimé est né le 3 juin. C’est leur premier enfant. « Justin, il l’a tout de suite adoré. Moi j’ai mis un peu plus de temps. Il est gâté par toute la famille... à ce rythme là il aura de l’argent de poche avant 3 ans ! »

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
CLAIRE & ANTOINE #229.10.2015

Ils sont obligés de mettre des boucles électroniques sinon ils ne touchent pas la totalité des subventions qui leurs sont allouées. Ils veulent bien faire et vont souvent vérifier sur internet.

En janvier, ils auront leur premier lait. D’ici là, ils vont construire leur salle de traite.
COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
BÉRENGÈRE #520.10.2015

Saint-André, Rhône-Alpes, juin 2015.

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
CLAIRE & ANTOINE07.10.2015

« On veut être indépendants, travailler à deux, vivre et élever nos futurs enfants dans une ferme. C’est notre choix. » Claire
COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
CLAIRE28.09.2015

Claire et Antoine ont 26 ans. Ils viennent de finir de construire leur maison en terre-paille, dans le village de la famille d’Antoine. Ils ont 60 chevrettes et à terme veulent produire du lait et fabriquer leur fromage.

Après avoir fini leurs études et avant de s’installer, ils ont sillonné la France pendant 10 mois en faisant du wwoofing. Ils travaillaient dans des exploitations où les paysans faisaient de la transformation de fromage de chèvre.

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
BÉRENGÈRE #418.06.2015

La transhumance estivale a commencé. Bérengère et Justin ont quitté Vauvert pour rejoindre leur montagne, Aussois, où ils garderont les brebis jusqu’à la mi-octobre. Mais la piste qui monte jusqu’à leur cabane, à 2300 mètres d’altitude, s’est éboulée. Ils attendent donc à Saint-André, à 1300 mètres, dans une maison. Impatients.

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
BÉRENGÈRE #3 03.06.2015

Bérengère et Justin préparent l’arrivée de leur premier enfant. Ils changent de Mobil-Home : « Un 40m2 avec deux chambres. Et sans les souris dans les murs ! » 3 tonnes, arrivées en convoi exceptionnel, qu’ils ont aidé à tracter avec leur 4x4.
Vauvert, Languedoc - Roussillon


COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
JESSICA 04.05.2015

Antoine et Jessica ont contracté un prêt de plusieurs centaines de milliers d’euros pour installer des panneaux solaires sur les toits de la ferme. Ils construisent aussi un conduit pour faciliter le séchage du foin en grange. Les travaux sont d’autant plus conséquents que la ferme a été construite par l’arrière-grand père et le grand-père d’Antoine.
Lamarche, Lorraine

Antoine a déjà entendu certains producteurs dire : « Je ne boirai jamais le lait que je produis.»
Ici, tous les soirs, Jessica prélève une bouteille dans leur tank à lait pour le boire le lendemain au petit déjeuner.


BÉRENGÈRE #2 20.03.2015

Bérengère a acheté ses premières bêtes : une quarantaine de brebis mérinos d’Arles qui commencent à faire des agneaux. Elle va s’installer à son compte dans les mois qui viennent. Cela fait plusieurs années qu’elle s’est lancé dans l’agricole, sa famille n’est pas du milieu : « Les trois premières années je donnais la main à une bergère qui m’a appris le métier, en saison d’alpage car l’hiver j’étais à l’école. »
Vauvert, Languedoc - Roussillon

De mai à octobre elle sera en Maurienne, où elle fait la transhumance estivale.
« Le point fixe en hiver c’est Vauvert, et je navigue autour. C’est aussi le temps des agnelages. »

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
ANTOINE 09.02.2015

Antoine a 24 ans. Il travaille avec son père dans la ferme familiale de 4e génération. Il veut s’installer en tant qu’agriculteur l’année prochaine. Ils produisent du lait avec 70 vaches. La ferme est conduite selon les principes de l’agriculture biologique depuis 21 ans.
Lamarche, Lorraine.

Chloé, 18 ans, est stagiaire. Elle fait la traite du matin et fourche. De 6h30 à 13h.

Jessica a 22 ans, c’est la compagne d’Antoine. Elle aide souvent Antoine et son père quand elle ne fait pas de remplacements dans d’autres fermes de la région.

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
BÉRENGÈRE 03.02.2015

Bérengère a 27 ans. Elle est bergère transhumante. Ce samedi, avec cinq autres jeunes bergers, elle aide Clément un herbacier, un berger sans terre, à transhumer.
Vauvert, Languedoc - Roussillon.

COMMENTER  © Nadège Abadie / La France VUE D'ICI
TwitterFacebook